Rechercher

#5 Couture Book Club : "Sea Shepherd, le combat d'une vie" - Paul Watson & Lamya Essemlali

Dernière mise à jour : 30 oct.

Eh coucou, c’est dimanche de nouveau!

Time pour se gratter ensemble les cerveaux! Vous aussi vous adorez ce temps d’automne? Ce moment tout cocoon où on peut sortir les gros pulls et les chaussettes (cousus et tricotés maison of course), se retirer sur le canap’, sous un plaid, avec un thé fumant et un bon livre? Nous, oui! Et pourquoi pas faire de ces moments de lecture, des petits moments de résistance? Cette fois-ci on vous présente un deuxième livre (pour le premier, allez voir le Blogpost #2) qui mérite sa place dans votre bibliothèque de résistants : “Sea Shepherd, le combat d’une vie” de Paul Watson. Ce dernier, activiste environnemental, co-fondateur de Greenpeace et plus tard du Sea Shepherd Conservation Society, une organisation militante et d’action directe axée sur la défense et la protection marine, livre (vous captez le jeu de mot?) son récit sur ses batailles et ses visions sur la lutte environnementale. Le Couture Club a demandé à personne d’autre qu’à un autre fidèle et fiable papivore (mangeur de papier, on en apprend tous les jours!) de nous faire part de ses impressions quant à ce bouquin.

1) Quelle est ton impression/ressenti général vis-à-vis du livre ?

J’ai beaucoup aimé le ton du livre et la manière dont les sujets sont abordés. Je trouve qu’il propose une vision très lucide et éclairante de la lutte écologique et du monde. C’est un livre qui n’est ni fataliste quant à la situation environnementale actuelle, ni trop optimiste. Et on y découvre Sea Shepherd de l’intérieur, je me suis vraiment rendu compte de la difficulté de faire perdurer un mouvement de bénévoles tel que celui-là, des forces destructrices contre lesquelles ils se battent et j’ai réalisé le courage, l’inventivité et la beauté de leur dévouement pour nos océans ! J’ai aussi apprécié la structure du livre qui aborde d’un côté l’histoire de l’ONG Sea Shepherd, tel que certaines de ses missions, son fonctionnement et sa philosophie générale, et puis de l’autre la vie palpitante de son créateur : Paul Watson. Il propose aussi des pistes de réflexion sur des sujets plus larges et donne des multiples conseils pour toute personne souhaitant s’engager pour cette cause.

2) Était-il agréable à lire ?

Oui très agréable, le lire c’est un peu comme assister à une discussion entre deux amis (car la partie principale du livre consiste en une interview entre Paul Watson et Lamya Essemlali, cofondatrice de Sea Shepherd France). On apprend de nombreuses choses et ce n’est pas non plus trop chargé. On navigue aussi facilement dans ce livre (bon jeu de mots encore ici!).

3) Quels sont les points forts et faibles du livre à tes yeux ?

En ce qui concerne le positif :Il aborde beaucoup de sujets, tels que la démographie, la politique, la consommation de viande, l’engagement militant, la gestion du stress, la stratégie générale de l’ONG Sea Shepherd…. Cela donne une bonne vision globale de la situation environnementale, de l’histoire de la protection des océans, des forces et faiblesses de Sea Shepherd. Paul Watson nous partage son expérience et sa vision de la défense et protection de l’environnement. Je trouvais son regard sur le monde très juste et motivant. J’ai découvert sa philosophie de vie qu’il puise dans un bel équilibre entre la spiritualité et la science, la stratégie et l’audace.

Pour les côtés négatifs, comme déjà dit, beaucoup de sujets sont abordés, parfois assez rapidement et j’aurais aimé qu’il développe d’avantage son positionnement sur certains d’entre eux.

4) Quelle leçon peut-on tirer de ce livre ?

J’ai été touchée par la beauté de l’engagement militant tel qu’il est décrit, ainsi que des amitiés et des aventures humaines qui y naissent. J’ai aussi réalisé qu’il était important de s’intéresser à la vie animale et aux écosystèmes pour mieux pouvoir comprendre leur rôle, leur importance et de réaliser leur beauté. Et enfin, ce livre montre qu’il faut savoir faire preuve d’audace, savoir défier les plus puissants de ce monde pour protéger ce qui vaut la peine d’être protégé, malgré les risques encourus et les ennemis qu’on se crée. Il ne faut jamais se dire qu’on est trop petits ou impuissants mais toujours tenter le maximum pour tenter d’infléchir les choses dans la bonne direction.

5) Le recommandes-tu ?

Oui parce qu’en plus d’apprendre énormément de choses sur les mouvements écologiques en général, le biocentrisme, les luttes du passé, les conflits d’intérêt, le rôle du droit, etc., je trouve que ce livre transmet de l’énergie et de la motivation, bien nécessaires !

6) Autre chose que tu aimerais partager avec les autres résistants du couture club ?

Comme petit message à adresser ça serait le fait de ne jamais laisser tomber, malgré les critiques et les défaites, et de continuer à défendre les écosystèmes et la vie sur cette terre avec volonté et créativité.

Je pense aussi que c’est important d’être capable de remettre en question sa propre façon de s’engager, qui évoluera surement avec le contexte et les opportunités d’actions.

Et enfin de s’écouter, veiller à ce que nos actions soient alignées avec nos propres valeurs et de mener des actions qui nous rendent joyeux.

J’aimerais aussi recommander quelques références que j’aime beaucoup :

-Les interviews de la chaine Youtube « Thinkerview » qui nous propose une vue d’ensemble de la situation politique/sociale/écologique tout en prenant le temps pour développer les idées.

-A peut près tous les livres de l’édition « La fabrique », il y en a pour tous les goûts et ils sont toujours aussi enrichissants.

-L’auteur André Gorz et particulièrement son ouvrage « Leur écologie et la nôtre ».


…je ne sais pas vous, mais moi, ce livre est déjà sur ma (trop longue) “To Read List” et passera en priorité!


Bon dimanche à tous! Prenez soin de vous et des poissons <3



13 vues0 commentaire