Rechercher

#8 Le challenge 10 x 10 : Retour d'expérience avec Eleo & Mario

Dernière mise à jour : 14 nov.

Salut les résistants!

ça y est! On a ENFIN pu balancer (et on dit bien qu’on les a balancés , non pas déposés gentiment, non pas glissés, mais balancés) nos 10 pièces au bac à linge après ce challenge 10 x 10! Bon allé, mis à part ça, on revient sur nos expériences, vécus et leçons tirées de ce challenge!

Et vous comment ça a été?


Comment avons-nous vécu le challenge en général?


Eleo : J’ai trouvé ça moins simple que je ne le pensais. L’ennui et la lassitude se sont assez vite installées, surtout avec les températures plus fraîches qui nécessitent plus de vêtements. D’ailleurs big up à Mario qui vit en Finlande, où il fait encore beaucoup plus froid et mouillé qu’à Bruxelles. Je pense d’ailleurs refaire le même challenge au printemps et en été. Je pense que ce sera nettement plus simple.


Mario : Eh oui, big up à moi-même hehehe! Effectivement, ici dans le Nord, heureusement que j’ai pu ne pas compter mes sous-vêtements thermiques dans les 10 pièces! Pareil, au-delà d’un sentiment de lassitude, j’ai manqué les couleurs car j’avais choisi beaucoup de noir (contre-indiqué par ma soeurette!). Heureusement que j’avais mon Kaway jaune pour égayer toutes mes tenues!

J’ai à la fois pris conscience de comment je pouvais, d'une part, me détacher des vêtements et qu'avec moins, je gagnais du temps et de l’espace mental et, d'autre part, comme, quotidiennement choisir et me confectionner mes tenues fais partie de mes petits plaisirs et routines self-care.


Qu’est-ce qui a été le plus facile?


Eleo : J’ai sûrement gagné un temps de dingue le matin (minus le temps de prendre le selfie obligatoire dans le miroir pour vous montrer que je m’y tenais) car pas de questions à se poser bien sûr.


Mario : je plussoie ceci! Comme dit plus haut j’ai beaucoup apprécié pouvoir me diriger vers l’unique tiroir où j’avais rangé mes 10 pièces et d’enfiler mes vêtements du jour sans trop réfléchir. J’ai aussi beaucoup aimé tenter d’être le plus créative possible avec les pièces que j’avais sous la main et les multiples accessoires possibles pour varier!


Et le plus challengeant?


Eleo : Les lessives!!!! Moi qui ai l’habitude d’attendre que mon panier de linge soit rempli étant donné que j’ai une énorme garde-robe et que du coup je ne suis jamais vraiment à court de vêtements parce qu’ils sont sales, j’ai dû penser à laver mes 10 pièces en temps et en heure pour éviter de puer aha.

Et bien sur le fait de ne pas céder à la lassitude. D’ailleurs j’avoue avoir triché un jour: dimanche (jour 6) j’ai volontairement skippé la case habillage et je suis directement passé de mes vêtements de sports à la case pyjama… oops.

Mario : euh…est-ce que je peux admettre que je n’ai pas fait de lessives (merci les sous-vêtements thermiques qui, eux, se faisaient gentiment diriger au panier à linge)...? Par contre skipper la joie d'associer les couleurs, textures et pièces m’a beaucoup manqué!


Quelle fût notre pièce préférée?


Eleo : Mon pull bleu marine. Il va absolument avec tout et il tient chaud. Je pense que je l’ai mis 8 jours sur 10.


Mario : Mon pull noir tricoté qui a aussi fait le tour de tous mes pantalons et jupes!


Quelles leçons en tirons-nous?


Eleo : J’ai pris conscience d’à quel point j’adore changer de vêtements et à quel point je suis rapidement lassée d’une pièce. En fait, je me suis réellement rendue compte que les vêtements qu’on enfile le matin déterminent notre état d’esprit. Je pense vraiment qu’être une réelle minimaliste n’est pas pour moi, car s’habiller est pour moi un vrai plaisir. Chouette découverte: je n’ai jamais autant aimé mettre des bonnets et des boucles d’oreilles.


Mario : Je peux clairement vivre avec moins de vêtements et un grand tri va bientôt se faire ! De plus, vu que pour l’instant ma vie se passe dans différents pays et que je voyage beaucoup, c’est tellement mieux d’avoir une armoire avec seulement des pièces solides qui permettent plusieurs associations plutôt que de s’encombrer avec un tas de pièces “inutiles”. à la fois, je pense qu'un équilibre peut être trouvé entre ceci et le fait que je pense que la mode est un art et qu’il y a, pour moi, un réel plaisir créatif et self-care de s’habiller à ne pas perdre.



Voili voilou! On espère que de votre côté aussi de chouettes leçons ont été tirées et que vos 10 pièces n’ont pas trop subi! Pour faire le lien avec un peu de résistance, ce challenge aura sûrement cela de bon de nous rappeler de rester focus sur l’essentiel, de savoir se contenter de moins, de faire appel à la créativité et la débrouillardise et à garder la tête hors du superficiel et claire pour fomenter des plans machiavéliques de révolutions : autant d’atouts de bons résistants! Partagez-nous vos expériences, on veut savoir !


Résitancement vôtre et bon dimanche! On se retrouve la semaine prochaine pour parler d'un nouveau sujet très important : le biocentrisme!


<3




13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout